Mutations institutionnelles et gestion des ressources humaines

GRH

Les savoir-faire de notre équipe

  • sont mobilisés sur les performances des Administrations dans le pilotage des politiques publiques de développement ;
  • sont adaptés à l’interdépendance entre les structures et les hommes : une politique du personnel et une administration efficace ne peuvent en effet  se concevoir que dans le cadre de structures, de procédures et de méthodes de travail rationnelles et conformes aux missions de l’Administration.

Le champ de nos interventions

1. Mutations institutionnelles

Diagnostic organisationnel

  • Comprendre l’organisation et le fonctionnement de l’institution en regard de la stratégie sectorielle.
  • Mettre en relief les atouts et les points forts ainsi que les faiblesses.
  • Identifier les chevauchements de compétences et les dysfonctionnements.

Recommandation et mise en œuvre des restructurations

  • Proposition de mutations de structures et/ou de création d’organes dédiés.
  • Définition des fonctions et cadres organiques.
  • Décentralisation pour accompagner le développement économique local.

Communication institutionnelle

Réorganisation, rationalisation et informatisation des procédures de gestion administrative

  • Architecture de systèmes d’information.
  • Conception et mise en place de systèmes de gestion informatisée des ressources humaines.
  • Élaboration de cahiers des charges organisationnels et informatiques.
  • Élaboration de manuels de procédures.

2. Gestion des ressources humaines

Maîtrise des effectifs et de la masse salariale

3. Economie créative : structurer et développer la filière culturelle « cinéma et audiovisuel » dans les pays de l’Afrique Subsaharienne

«Une culture sans base matérielle et logistique n’est que vent qui passe…» Joseph Ki Zerbo – Historien et homme politique Burkinabé (1922-2006). 

L’économie créative s’est avérée une option de développement réalisable. Elle repose sur la transformation en biens de la matière première que constitue la créativité1. La filière cinématographique et audiovisuelle, l’une des filières de l’économie créative, dispose d’immenses capacités qui doivent cependant bénéficier d’une stratégie sectorielle appropriée dans laquelle création, production, diffusion, formation, économie et droit de la filière forment un ensemble cohérent.

En effet, dans la plupart des pays d’Afrique Subsaharienne, le département ministériel en charge de l’économie créative dans lequel s’inscrivent le cinéma et l’audiovisuel (Ministère de la Culture le plus souvent), et ses entités sous tutelle (TV, Radio, CNC s’il existe, organe de régulation, prestataire public en régie, institut de formation,…) ne disposent ni des structures, ni des compétences, ni des textes, ni des moyens pour répondre à leur mission de service public qui devrait faciliter et impulser en particulier :

- la mise en place de Textes adaptés à l'économie du numérique et aux nouvelles technologies
- l’émergence de nouveaux processus de création artistique, de nouveaux modèles de production, de distribution et de diffusion
- le développement du secteur privé
- l’émergence d’oeuvres nationales
- l’expression de talents
- l’instauration de coopérations internationales

Dans ce contexte, Core Advice apporte une assistance technique à l’élaboration, avec et pour les Autorités en charge de cette filière, d’un document de projet « plan stratégique et renforcement du secteur cinématographique et audiovisuel » qui porte sur :

- la mutation des structures (analyse fonctionnelle du ministère et/ou des organes sous tutelle, proposition et mise en place d’une nouvelle organisation et d’un nouvel organigramme, cadre organique,….),

- la création ou la réforme des entités sous tutelle (Centre National du Cinéma et de l'Audiovisuel,…)

- le renforcement des capacités institutionnelles, au niveau
=> des profils et des compétences (plan de formation : en management public dans le ministère, plus techniques dans certains organes sous tutelle, en particulier pour combler les gaps technologiques,…)
=> des outils et matériels
=> des moyens financiers
=> des textes légaux et réglementaires

- l’élaboration de plan d’actions, de leur programmation et de leur financement

La forme et le fond de ce document de projet permettent la recherche de financements auprès de bailleurs bi et multi latéraux pour la phase de mise en oeuvre.

1 UNESCO – 2014-2021 : projet de stratégie à moyen terme - Objectif stratégique 8 : "favoriser la créativité et la diversité des expressions culturelles"